RENCONTRE AVEC RENE ESCOUROU PRESIDENT DE LA CCI

Isabelle CHESA deuxième Adjointe à la mairie de Carcassonne chargée des associations et des Hameaux, Présidente Départementale de l’UMP et Conseillère Régionale a rencontré le Président de la CCI de Carcassonne Limoux Castelnaudary René ESCOURROU pour échanger avec lui de la future fusion avec la CCI de Narbonne, et de la réforme future des CCI a savoir leur régionalisation .

Ce fut aussi l’occasion d’aborder d’autres problématiques et de faire un tour d’horizon complet de l’actualité locale et départementale.

Pour ce qui concerne la fusion

Sur le rapport ATTALI des 160 chambres qui existent il est prévu une quarantaine de suppressions par fusion ce qui en garderait 120 stuctures.

L’ACFCI (Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie), considère ce nombre comme trop élevé encore. Une structure par département paraîtrait raisonnable pour pérenniser un bon fonctionnement.

Les deux chambres départementales peuvent être considérées comme les bons élèves dans ce processus de fusion puisqu’elles en ont très tôt adopté le principe. Cette fusion Carcassonne Narbonne regrouperait près de 12000 ressortissant.

Mais aujourd’hui un autre problème est mis à l’ordre du jour, celui de la Régionalisation des chambres ou comment ne pas perdre son âme dans le cadre de cette réforme.

– les CCI conserveront-elles le statut d’établissements publics ?

– Qu’en sera-t-il de leur autonomie de financement (TA TP) et financement régional

– Engagement de réduire les taxes consulaires de 10% en 5 ans

– Comment mutualiser le Personnel ?

Sur ces sujets et à la demande de Max ROUSTAN Député Maire UMP d’Alès, les Présidents de Chambre de Commerce ont été reçus par un collaborateur du ministre Hervé NOVELLI chargé du dossier et un certain nombres d’assurance leur ont été données.

Une loi organique est en préparation qui devrait être discutée à l’automne 2009

Pour ce qui concerne les Chambres de Commerce de la région seule Montpellier et Nimes ont voté favorablement pour la régionalisation

Pour ce qui concerne le département la solution de chambre de Commerce Départementale garde la préférence des responsables consulaires.

On peut comprendre en effet les réticences d’une « régionalisation » liées au risque évident d’une politisation des structures consulaires ; On ne peut leur reprocher aujourd’hui d’avoir failli à leurs missions de gestion dans leur domaine de compétence, et elles restent un outil indispensable au service de leur ressortissant, assument quand elle le peuvent et quand on les sollicite leur responsabilité dans les processus de développement économique locaux étant dotées d’outils d’analyses et de statistiques performants, et de personnels compétents et opérationnels.

Isabelle CHESA et le Président ESCOURROU ont aussi abordé le problème du CFA Prosper MONTAGNE.

Déjà en 2003 Isabelle CHESA alors Vice Présidente du conseil Régional avait abordé le sujet, en proposant, compte tenu du manque de place pour assurer le développement du centre de formation, une opération à tiroir qui consistait à permettre l’extension du Lycée Jules Fil sur le domaine du CFA et de trouver un terrain en contre partie pour celui-ci.

Les élection de 2004 ont arrêté le processus et depuis le CFA est en stand-by attendant un hypothétique solution sur des terrains situés sur la nouvelle Zone de Berragne gérée par la Région Languedoc Roussillon. La compagnie consulaire gestionnaire du CFA espère qu’il ne faudra pas attendre l’après 2010 pour que se trouve enfin une solution…

Enfin Le Président ESCOURROU et Isabelle CHESA ont abordé les problèmes liés à la crise économique que connaissent nos économies occidentales.

Le président a livré les premiers résultats de l’enquète diligentée par la cci sur les retombées négatives de cette crise.

Isabelle CHESA a enfin fait part au Président ESCOURROU de son intervention concernant l’aéroport de Carcassonne

(Photo d’archive Isabelle Chesa et le président de la cci en discussion avec Michel SAWAS)