250 MILITANTS A LA CAVAYERE POUR LA PRESENTATION DES CANDIDATS AUX ELECTIONS INTERNES

Isabelle CHESA Présidente départementale de l’UMP a tenu à présenter les candidats qui se présenteront dans le cadre des élections internes pour la première circonscription de l’AUDE.

C’est dans le cadre magnifique du complexe de loisirs Raymond CHESA que se sont retrouvés les militants au cours d’un repas convivial.

Vous trouverez en cliquant sur la ligne « lire la suite » l’intégralité du discours prononcé par Isabelle au cours de cette manifestation.

Continuer la lecture de 250 MILITANTS A LA CAVAYERE POUR LA PRESENTATION DES CANDIDATS AUX ELECTIONS INTERNES

L’UMP SOUTIEN LE DROIT D’ACCUEIL DANS LES ECOLES

L’UMP soutient le droit d’accueil dans les écoles.


La situation n’est pas juste lorsqu’une grève se produit dans les écoles du premier degré : certains parents qui ont des moyens sont en mesure de faire garder leurs enfants, tandis que les autres doivent s’organiser dans l’urgence sur le plan professionnel ou personnel afin d’assurer la garde de leurs progénitures.

Cet aménagement, souvent coûteux et difficile à mettre en place pour les familles, est à l’origine d’une injustice sociale et financière.

Le gouvernement a créé un dispositif d’accueil des enfants dans les écoles du premier degré, les jours de grève. L’organisation de ce service revient aux communes ou aux communautés de communes. En échange, l’état assure la responsabilité civile de ce dispositif et rembourse aux collectivités les frais engagés.

Les élus socialistes ont démontré une fois de plus, combien ils étaient peu respectueux du fonctionnement des institutions républicaines, en appelant à la désobéissance civique quant à l’application de ce dispositif.

Curieuse, et scandaleuse réaction de la part d’élus, sénateurs, députés, conseillers généraux et maires socialistes qui sont en principe les garants du fonctionnement législatif et démocratique de notre pays… Quelle image renvoient-ils au peuple ? En effet, nous pouvons nous alarmer des conséquences de tels refus d’application de la loi : comment expliquer à des enfants qu’il est fondamental de respecter les règlements pour le fonctionnement de notre société, si les représentants du peuple se soustraient à cette obligation. Quel manque de responsabilité ! Les valeurs de l’Ecole, ciment de notre République, exigent des élus un sens aigu des responsabilités et une exemplarité dans le comportement. Les intérêts électoralistes, la démagogie n’ont pas leurs places à côté des valeurs de l’Ecole.


Rappelons que l’UMP est à l’origine de l’obligation d’accueil et d’accompagnement des enfants handicapés, de la mise en place des heures gratuites de soutien individualisé, des stages gratuits de remise à niveau : le PS veut-il également remettre en cause l’ensemble de ces dispositifs, si utiles aux enfants et à leur famille ? La raison fait écho à la réflexion et la démagogie à l’absence d’idées pour notre pays…

La société est un système complexe avec des points d’équilibre : respect du droit de grève mais aussi respect des familles, respect des enfants handicapés et enfin respect du droit de travailler !

LE CONTRE EXEMPLE DES ELUS….

Le jeudi 9 octobre 2008, la communauté de communes du limouxin et saint-hilairois a décidé de nommer quatre nouveaux vice-présidents qui percevront chacun environ 400 euros mensuels…comme les onze autre vice-présidents !

Nos concitoyens apprécieront que les élus gèrent prioritairement leurs problèmes de pouvoir d’achat grâce aux prélèvements effectués sur les contribuables…

Dorénavant, comment les élus de la communauté de communes pourront-ils justifier le coût exorbitant de la taxe sur les ordures ménagères?

Comment les élus de la communauté de communes pourront-ils continuer à se plaindre des économies imposées par l’état, sachant qu’il est visiblement possible de dégager des fonds… pour rémunérer hautement les nouveaux vice-présidents ?

Mais quelle impérative nécessité légitime la création de ces quatre postes de vice-présidents ?

Les 11 vice-présidents déjà en place, ne suffisaient-ils pas ? Est-il vrai qu’il y a plus de vice-présidents que de commissions ?

Ne pouvait-on pas répartir les crédits existants parmi les quinze vice-présidents plutôt que d’augmenter la ligne budgétaire ?

Cela s’appelle le partage et non le profit…La population appréciera les privilèges que s’octroient les élus socialistes…soucieux d’une politique électoraliste à défaut d’être sociale

FETE DE LA POMME DU RIZ ET DU VIN A AIGUES-VIVES 11ème EDITION

C’est sous un ciel chargé en nuages et dans le vent marin qu’après avoir coupé le ruban symbolique les Elus du canton, Maires, Conseillers Régionaux et Conseiller général ont parcouru les rues d’Aigues-Vives à la rencontre des nombreux exposants venus pour présenter et vendre leur production.

Monsieur Jean Louis CASSIGNOL, Maire d’Aigues-Vives après avoir remercié ses collègues et l’ensemble de l’équipe organisatrice de cette manifestation, a laissé la parole à Monsieur Roger BORIES, Président de l’association « Histoire d’Aigues-Vives  » ,association qui est la cheville ouvrière depuis 11 ans pour assurer ces festivités.

Ce dernier ne manqua pas de retracer l’historique en excusant le Député de ne pouvoir honorer de sa présence cette inauguration, député qui soit dit en passant n’est jamais ou très rarement présent sur sa circonscription pour ce type d’évènement, sauf bien entendu en période électorale et encore…

Pour en revenir à l’historique fait par monsieur BORIES, Je souhaiterais lui rappeler qu’il y a 11 ans, c’est par mon intermédiaire que l’association a obtenu les premières subventions de la Région pour pouvoir lancer la fête de la pomme du riz et du vin, à l’époque ou, au coté de jacques BLANC j’assurais la vice Présidence du Conseil Régional.

La moindre des choses pour ce qui me concerne et sans mégalomanie aucune, alors que, tous les ans je suis présente pour cette manifestation, la moindre des choses donc aurait été de ne pas ignorer ostensiblement ma participation.

Ceci dit je serais présente l’année prochaine pour la douzième édition

CORBIERE ET VAL DE DAGNE CHEZ ANDRE PECH

La région « Corbières val de Dagne » est sans aucun doute celle qui souffre le plus de la crise viticole notamment pour les caves coopératives qui ont amorcé depuis plusieurs mois, regroupements et fusions.

Les caves de SERVIES et MONTLAUR ainsi que RIBAUTE vont vers FABREZAN MONZE vers PORTEL, LAGRASSE ET TALLERAND doivent aller vers TUCHAN, et TOURNISSAN vers ST LAURENT.

Une façon de limiter les dégâts mais est ce que se sera suffisant ?

Après les vendanges ce sera plus de 200 ha qui seront arrachés.

La question endémique subsiste quel vin produit-on et pour quels consommateurs ?

Pour ce coin du pays d’Aude épargné par les intempéries cette année, puisque la pluviométrie a été favorable, André PECH propriétaire à ARQUETTES EN VAL annonce une récolte de blanc du double de la récolte dernière et une progression sur les rouges de 25 à 30 %

L’avenir ne lui paraît pas trop sombre puisque son fils Vincent est devenu depuis peu, le chef de l’exploitation familiale

18 OCTOBRE LE REPAS DE LA PREMIERE CIRCONSCRIPTION POUR L’UMP

Dans le cadre des élections internes, il m’a semblé important que vous puissiez vous exprimer en toute connaissance de cause, et que vous puissiez connaître les différents candidats qui se présenteront à vos suffrages

C’est la raison pour laquelle j’ai pensé qu’il serait utile de nous retrouver au cours d’un repas qui permettrait aux candidats (comité et délégué de circonscription, délégués nationaux) de se présenter a vous

Je vous propose donc, de nous retrouver le Samedi 18 octobre prochain à midi au complexe de Loisirs « Raymond CHESA » à la Cavayère pour partager un moment convivial et militant (Nous retourner le bulletin d’inscription)

Nom

Prénom

tel

Participera au repas du 18 Octobre

15 euros/pers=

Envoyez un chèque à l’UMP ou réservez au 06 63 44 70 18

Réponses et inscriptions impératives avant le Jeudi 16 Octobre à midi

PIERRE PASCAREL "LES ARCADES" a LAURE MINERVOIS

Discours très différents chez cet ancien président de cave coopérative qui a décidé en 1997 de changer son fusil d’épaule et de quitter la coopération.

Non que le concept ne lui paraisse pas bon, mais il déplore l’usage qui en est fait et qui n’engendre pas chez les viticulteurs le dynamisme nécessaire à leur réussite.

Il paie cher son choix car pour ses 23 hectares de vignes qui produisent environ selon les années entre 12 et 1300 hectolitres, être seul représente un investissement travail considérable et des efforts permanents.

« On assume tout et nottament les contraintes administratives qui deviennent de plus en plus lourdes et on se demande pourquoi ? On assume aussi heureusement sa réussite de vendre son produit à un prix largement supérieur au marché connu.

On travaille le jour, on travaille la nuit, mais la passion de la vigne est à ce prix »

VISITE A LA COOPERATIVE DE PEPIEUX

Reçue à la coopérative par Thierry PUNZANO son président, accompagné de Gérard ROUANET et Eric MAYNADIE, administrateur de la cave, Jai écouté et entendu les préoccupations des vignerons du minervois, qui restent en priorité le prix auquels ils sont soumis et leur dépendance par rapport aux Négociants.

Comme le déplore Bernard MIEGEVILLE , la fusion espérée avec AZILLE n’a pas pu se faire.

Pépieux c’est 220 adhérents et entre 70 à 75000 hl de vin produits dont 80% sont commercialisé par le cellier « Jean d’ALIBERT »

Je reste convaincue à ce jour que la résolution des problèmes de la viticulture Audoise et Languedocienne est entre les mains des professionnels eux-même.

Il faut absoluement qu’ils parlent le même langage et prennent conscience que l’intérêt Général de la viticulture n’est pas constitué de la somme des intérêts particuliers.

Le gouvernement Français souhaite entendre une seule voix, BRUXELLES ne veut entendre qu’un seul langage; nos amis espagnols et italiens l’ont bien compris…