SENATORIALES 2008; LE PROGRAMME DE NOS CANDIDATS : LE PS BOYCOTE LE DEBAT.

Au cours de leurs rencontre avec les Grands Electeurs les candidats pour les Sénatoriales Christian THERON et Emmanuel BRESSON, présentent leur programme et expliquent le sens de leur candidature.

En cliquant sur la ligne « lire la suite » vous serez au coeur des propositions faites aux 1064 grands électeurs du département de l’AUDE

Continuer la lecture de SENATORIALES 2008; LE PROGRAMME DE NOS CANDIDATS : LE PS BOYCOTE LE DEBAT.

FERIA 2008 C’EST PARTI

Hier soir sur le Campo André CHENIER le Maire de Carcassonne, Gérard LARRAT entouré de ses Adjoints, a lancé officiellement la feria 2008.

Des 18h00 le square André CHENIER réunissait déja énormément de monde, et les 43 Cassitas des différentes associations étaient fin prêtes pour accueillir la fête.

Le Campo faisait le plein dès 20 heures, et quand aux alentours 22h30 RICOUNE a commencé son concert la place était noire de monde.


.

Au cours de cette soirée on aura même parlé politique et pourquoi pas élections sénatoriales entre Emmanuel BRESSON, maire de Belcaire, Jean DESCARPENTERIES, chargé de mission sur la troisième circonscription, et Isabelle CHESA Présidente départementale de l’UMP.

Bon vent à la feria 2008, et bonne feria également à tous les CARCASSONNAIS.

DISPARITION DE FRANCOISE DE VEYRINAS

j’ai appris avec tristesse le décès de Françoise DE VEYRINAS, élue toulousaine depuis 25 ans et Député UMP au Parlement Européen de 2002 à 2004.

Françoise DE VEYRINAS s’est battue sur tous les fronts pour guérir et surtout prévenir les maux de notre société en tant que Présidente de la Mission Locale pour l’Insertion des Jeunes de Toulouse depuis 1984 et Membre du Conseil National de l’Insertion par l’activité économique depuis 1998. Cette action a pris une dimension nationale en 1995 lorsqu’elle est devenue Secrétaire d’Etat aux quartiers en difficultés.

Femme de courage et de volonté, Françoise DE VEYRINAS s’est également battue contre la maladie pour se faire élire inlassablement à Toulouse, ville qu’elle aimait passionnément, et ainsi continuer jusqu’au bout son engagement pour les autres.

Dans ces circonstances douloureuses, j’ adresse à la famille de Françoise DE VEYRINAS mes condoléances et ma sympathie attristées.

LE TROISIEME RPIMA EN AFGHANISTAN

L’UMP rend hommage aux soldats tués en Afghanistan et réaffirme son soutien à la lutte contre le terrorisme

Après que dix soldats français ont été tués en Afghanistan et vingt et un autres blessés, je veux, au nom de l’UMP, adresser mes condoléances aux familles endeuillées, et assurer de notre sympathie les blessés et leurs camarades toujours sur le terrain.

Ces victimes du terrorisme méritent le respect de la Nation entière, car ces hommes, fussent-ils à des milliers de kilomètres de la France, défendent notre sécurité et nos valeurs.

C’est pourquoi nous renouvelons notre soutien à la politique du Chef de l’Etat. L’Afghanistan, plus que jamais et plus que tout autre pays, est au cœur de la stratégie sanglante et obscurantiste des terroristes. Cela rend notre engagement aux côtés des oubliés juste autant que nécessaire.

Il serait hors de propos d’utiliser cet évènement pour attiser des polémiques partisanes. Plus grave encore, nous tomberions ainsi dans le piège que nous tendent les talibans, dont les actions spectaculaires ces derniers temps visent à ébranler notre fermeté. A ces hommes qui sont morts ou ont été blessés pour défendre notre liberté, nous nous devons de continuer le combat.

Je pense particulièrement au Huitième basé à CASTRES, dont sont originaires les victimes, aux familles, et à la ville de Castres aujourd’hui en deuil.

Près de 500 hommes du trois partent ces prochains jours sur le terrain en Afghanistan.

Mes pensées et celles de tout les Carcassonnais les accompagnent, en espérant que leur mission se déroulera sans drame

LES CEREMONIES DE L’ANNIVERSAIRE DE LA LIBERATION DE CARCASSONNE

Le 19 août est la date anniversaire de la libération de Carcassonne.

A cette occasion chaque année, une cérémonie a lieu d’abord dans la clairière de Baudrigues par un dépot de gerbe sur les trois stèles marquant les emplacements ou sont tombés , fusillés par les nazis ,plusieurs résistants du Carcassonnais.

Puis les autorités civiles et militaires et le monde combattant se retrouvent Place Davilla pour fleurir le monument de la Résistance.

LA TRAGEDIE DE BAUDRIGUES LE 19 AOUT 1944

« Les Allemands s’apprêtent à évacuer Carcassonne, mais avant, ils vont régler leur compte à quelques résistants prisonniers… Le 19 août, après avoir saboté le central téléphonique de la ville, opéré quelques destructions à l’aérodrome de Salvaza, à l’Ecole normale de jeunes filles et en d’autres points de la localité, ils emmènent dans un fourgon cellulaire dix neuf détenus, de la prison au dépôt de munitions du domaine de Baudrigues, commune de Roullens, à six km sud-ouest de Carcassonne.

Il y a là Jean Bringer (« Myriel »), chef départemental FFI,1’offi¬cier de police Aimé Ramon, l’un des chefs du réseau NAP, Pierre Roquefort, Léon Juste, Jean Hiot, du maquis de Trassanel, Gilbert Bertrand, du Corps-franc de la Montagne Noire et treize autres détenus dont deux femmes dont l’identité n’a pu être retrouvée.

Le convoi se rend donc au dépôt de munitions qui comporte un stock imposant d’obus et de torpilles de gros calibres. Les habitants du domaine de Baudrigues sont sommés d’évacuer les lieux sur le champ.

Les dix neuf prisonniers sont fusillés sur le dépôt, leur sépulture va être vite réglée.

Les Allemands font sauter l’énorme dépôt. C’est un enfer : Les éclatements se succèdent pendant trois heures. Les arbres et les immeubles les plus proches sont rasés, d’autres sérieusement endommagés. L’incendie et les explosions sont perçus à plusieurs kilomètres à la ronde. Le sol est jonché de gravats, de débris végé¬taux et humains.

« Ce n’est que quelques jours après le massacre, après le départ des Alle¬mands, écrit Félix Roquefort, que l’on aperçoit, juste devant la terrasse du château, des fragments épars de corps humains.

Il y a des lambeaux accro¬chés aux arbres les plus éloignés qui sont restés debout. La plupart des victi¬mes n’ont pu être reconnues: ‘ « Jean Bringer a été identifié grâce à sa chevalière, mon frère Pierre, à des morceaux de blouson. Les corps ou plus exactement, les lambeaux, ont été déposés pêle-mêle dans des cercueils après le départ des Allemands. Plusieurs bières ont été laissées à M. Cambon, régisseur du domaine, pour y recueillir les débris restants au fur et à mesure de leur découverte. Il y en avait jusqu’à 300 mètres. On en a retrouvé pendant deux ans. »

Dans le sinistre parc, abritées par des chapelles de cyprès, trois modestes stèles, dégradées par le temps, évoquent le souvenir des héros de Baudrigues. Sur la pierre de l’une d’elles on peut lire : « Ici ont été relevés les corps de 19 martyrs de la barbarie nazie ». Les deux autres stèles sont dédiées à Jean Bringer et à Aimé Ramon : « Nous n’oublions pas… Nous n’oublierons jamais » ».

La résistance audoise Lucien Maury Ed. Comité d’Histoire de la Résistance du département de l’Aude

LE DECES DE MONSIEUR LE MAIRE DE VILLARDONNEL

Au moment ou se déroule l’inhumation de Monsieur Yves GUEDEZ, Maire de Villardonnel, je souhaite présenter à sa veuve et à ses enfants, mes condoléances les plus sincères, et leur faire part de ma tristesse et de mon émotion devant un homme qui avait choisi d’aller au bout de ses convictions.

Mais, c’est payer trop cher le tribut à la politique, et je tiens à m’incliner devant son courage.

J’adresse également aux habitants de Villardonnel mes condoléances, et je souhaite de tout coeur que les passions s’appaisent à la mémoire de son Maire et dans le respect de la douleur de sa veuve et de ses enfants.

LA CARAVANE DE L’UMP EST PASSEE A PORT LEUCATE

Le 13 Août à Port-Leucate, la caravane d’été de l’UMP a été accueillie chaleureusement par les nombreux estivants qui séjournaient dans la station Audoise que ce soit le matin sur la place du Marché ,ou l’après midi sur la plage du « Kiklos »

Discussions animées et conviviales, questions sur les modalités d’adhésions, messages de soutien à Nicolas SARKOZY, on était loin des ambiances  » moroses  » colportées par les médias Nationaux.

Le thème proposé concernant la Communauté Européenne était en pleine actualité compte tenu des évènements de Géorgie et l’action du Président de la République a impressionné et convaincu bon nombre des Français en vacances sur les bords de la méditerranée.

Aux dires des Jeunes populaires chargés de l’animation de cette caravane de l’été, l’accueil a été unanime dans toutes les villes du littoral méditerranéen.

A Leucate, Isabelle CHESA Présidente Départementale de l’UMP, Emmanuel BRESSON maire de Belcaire, Christian THERON maire de Roquefort des Corbière et Conseiller général du Canton de Sigean, tout deux candidats aux futures élections sénatoriales, Amélie ARRO responsable des Jeunes populaires pour le 11, et Yves PICAREL adjoint de Michel PY Maire de Leucate et secrétaire départemental du mouvement, ont accueilli les  » caravaniers » et les militants venus saluer le passage de la Caravane de L’UMP.

Pour remercier les personnes qui se sont déplacées aux points de rendez-vous, l’UMP par l’intermédiaire de Thibaut et Sophie aidés par des jeunes populaires de la deuxième circonscription a distribuée une série de gadgets à ses couleurs