LE DRAME DES JOURNEES PORTES OUVERTES DU TROISIEME RPIMA

Intense émotion dans notre ville après le drame qui s’est joué au cours de la journée portes ouvertes du 3.

Je ne reviendrais pas sur les circonstances de cette malheureuse journée, mais je voudrais saluer soutenir et encourager les 17 victimes (hommes femmes et enfants) qui ont subit des blessures en espérant du fonds du cœur qu’elles ne laisseront pas de séquelles, sans oublier leur famille.

Ce régiment est profondément ancré dans le cœur des Carcassonnais.

Au moment où tout le monde espère qu’il ne quittera pas la ville, et qu’une charte a été signée entre son Etat Major et la Municipalité de Carcassonne je souhaite que cet accident ne ternisse pas son image aux yeux de la population.

Je pense aux hommes du rang, aux sous officiers et officiers, au commandant du régiment qui vient de prendre ses fonctions, je sais leur peine et leur colère d’avoir porté atteinte à la vie de quelques habitants de cette ville qu’ils affectionnent tant.

image d’archives (défilé du 11 novembre 2006)