PIERRE SARCOS ET ISABELLE CHESA : APPERITIF POUR LA DISTRIBUTION DE LEUR TRACT

Conviés par Pierre SARCOS et Isabelle à la permanence de l’ump, les militants et sympathisants qui ont distribué leur tract sur l’ensemble du canton Centre se sont retrouvés pour un appéritif copieux et sympathique.

Pierre SARCOS a tenu à remercier l’ensemble des équipes qui sur les quartiers du centre a fait un « excellent travail de distribution et de tractage »‘.

C’est d’autan plus méritoire qu’en cette période tout ces bénévoles sont très sollicités car il mènent de front et la campagne pour les cantonales et celle des municipales.

Un beau, un bon, un vrai moment de convivialité, en attendant tout le monde l’espère, la victoire pour le 16 Mars.

ABRUTIS D’ELECTEURS ( Sous ce titre l’intégralité de l’article qui est paru sur l’indépendant en page QUILLAN)

l’UMP communique

«Abrutis d’électeurs ! »

Le fait est assez rare pour que nous y revenions ; assez édifiant pour que nous le commentions ; assez stupéfiant pour que nous le décortiquions.

De quoi s’agit-il ?

Lors d’une réunion électorale à Quillan, relatée par l’Indépendant du 4 février, co-présidée par Marcel Raynaud, président du Conseil Général et Eric Andrieu, vice président, secrétaire de la section socialiste de l’Aude, ce dernier a souhaité qu’il n’y ait pas d’électeurs assez « abrutis »pour ne pas élire la candidate socialiste aux cantonales!

Abrutis, vous avez bien compris, cela revient à dire que les électeurs de droite, du centre, d’ailleurs ou apolitiques, tous ceux qui ne votent pas socialiste, sont des « abrutis »! Marcel Raynaud et Eric Andrieu démontrent, s’il le fallait, qu’ils ont une très haute opinion du suffrage universel.

Elus par des électeurs ,-sans doute très intelligents-, et régnant en despotes sur tous les autres, -une belle masse d « abrutis »-,ils peuvent, non seulement imposer un sectarisme que nous ne cessons de dénoncer, mais le faire avec morgue, dédain, arrogance, fatuité et mégalomanie!

Ils sont tellement imbus de leurs personnes, tellement certains de détenir « ad vitam éternam »les rênes du pouvoir départemental, tellement « puissants »pour faire courber les échines, qu’ils se permettent désormais, de vous traiter, vous Audois, d’ « abrutis »

Tout le monde a vu le film intitulé « le Bon, la Brute et le Truand », dans lequel les deux derniers protagonistes cités, trucident tous ceux qui se mettent en travers de leurs chemins ; Mr Andrieu a sans doute adoré, au point semble-t-il d’endosser les habits de ces personnages, et de pratiquer en politique, des méthodes qui consistent à juger et exécuter sommairement ses adversaires, par l’invective ou l’injure. Souhaitons que tous les électeurs d’opposition dégainent aussi vite que lui, mais en utilisant leurs bulletins de vote, bien plus redoutables et efficaces que l’insulte, pour envoyer ce personnage de série B, au cimetière politique des hommes vite oubliés, que personne ne regrette!