DE LA COMEDIE A L’IMPOSTURE

Qui peut s’arroger le droit « d’inaugurer » en accord avec la famille CHESA le complexe sportif de la Cavayère.

Le Conseil Municipal lui-même a décidé de ne prévoir aucune manifestation de ce type à proximité des élections pour ne pas avoir l’air de récuperer a des fins politiques l’oeuvre d’un homme qui a tant donné pour sa ville.

He bien d’autres souhaitent le faire sans scrupules ni retenues;

-Sans retenues parce qu’un coup de téléphone passé à neuf heures du soir l’avant veille de la pseudo manifestation à la Veuve de Raymond CHESA, en évitant soigneusement d’informer sa fille, ne peut suffire à faire declarations tonitruantes pour justifier toutes les légitimités, en ajoutant le lendemain que la famille était soumise à des pressions et que la manifestation ne serait pas annulée.

-Notre famille en plus de trente ans de vie politique, a subi et connu tant d’évènements et d’aléas; tout le monde sait aussi qu’elle n’est pas du genre à trembler dans ses chaussures, ni a cirer celles des autres, et à plus forte raison à sucomber à quelques pressions que se soit.

-Sans retenue aussi parce qu’informer et inviter les carcassonnais par un tract anonyme, me parait être une belle forme d’irrespect.

Sans scrupules parceque l’on ne peut se prévaloir, à des fins électoralistes, être l’ami de Raymond CHESA et s’attribuer un héritage qui n’appartient qu’à sa famille et aux Carcassonnais, et certainement pas à telle ou telle liste ou famille politique.

Je suis en colère, parceque la conception que je me fais de la politique n’autorise pas n’importe quoi, et ne justifie pas de telles pratiques.

Par deux fois au cours de ces derniers mois; j’ai bien compris que l’on souhaitait « m’utiliser » pour règler des comptes par personnes interposées.

Il y a des talents de manipulateurs qui sont incontestables, mais ils ne doivent entrainer personnes à faire une politique de caniveau.

Tout le monde sait que pendant plusieurs semaines, j’ai tenté de réconcilier les responsables de l’UPC et ceux du RPV. Je n’ai pas ménagé mes efforts, et si je n’y ai pas réussi, c’est peut être simplement, au vue de ce qui arrive aujourd’hui, que l’un des principaux protagonistes souhaitait fairer cavalier seul.

Qu’il soit clair une fois pour toute, que le travail effectué par Raymond CHESA au service des Carcassonnais est incontestablement reconnu, et qu’il est indécent, au grès d’impératifs électoraux de s’en prévaloir.

Dans sa façon d’être Raymond aimait beaucoup plus les Carcassonnais que lui même.

C’est sa leçon que j’ai retenue; d’aucun ferait bien de bien de s’en souvenir.

OUVERTURE DU PARKING GAMBETTA

Après plusieurs mois de travaux le Parking Gambetta a ouvert ses portes et accueilli le premier automobiliste.

Il complète les deux réalisations de la place général de Gaulle et de Chénier,et peut abriter plus de 400 véhicules dans des conditions exceptionnelles.

Fini les parking innaccessibles aux clostrophobes; une grande hauteur de plafond, un éclairage remarquable, plus de piliers centraux, des emplacements spatieux, bref de la belle ouvrage à la disposition désormais des carcassonnais.

On attends maintenant la fin de l’aménagement de l’esplanade de surface.

On ne peut s’empêcher d’avoir une pensée pour Raymond CHESA initiateur de ses réalisations

Les personalités de la ville ont accompagné le premier utilisateur

LES REUNIONS DANS LES HAMEAUX

Du Monde Lundi à Montlegun puis le lendemain à Montredon pour écouter Isabelle CHESA qui a présenté les projets de la ville dans le Cadre de sa Nouvelle Délégation.

Montlegun durant l’intervention de Monsieur GERI

La Population attentive aux propos.

A Montredon durant l’intervention de Monsieur le Maire

Un Intérêt certain pour un hameaux en pleine expansion.

JUVENAL

L’UMP COMMUNIQUE


En ce temps animé de la campagne électorale, il est de bon ton, pour certains, de se réveiller et d’occuper l’espace médiatique.

Ainsi, on parle, on parle, jusqu’à ce que l’on ait quelque chose intéressant à dire, ou du moins, supposé tel ! Prenez M.Perez: pas un jour sans une déclaration, une promesse, une photo dans le journal local; il fait feu de tout bois, au risque, dans des envolées lyriques, de conforter, et de quelle brillante manière, les arguments de ses adversaires politiques.

Après un couplet sur la « démocratie participative » chère à Ségolène Royal, (le plus court chemin vers l’échec, il devrait s’en souvenir!), ne voilà-t-il pas qu’il nous déclare « qu’en basculant à gauche, Carcassonne devrait retrouver des liens avec le département et la Région.

Place à la participation du Conseil Général au Festival de la Cité et à un travail concerté sur les gymnases et les lycées »Ces propos démontrent, si besoin était, (il faut toujours insister là où ça fait mal!) que Carcassonne, ville solidement ancrée à droite, n’a jamais bénéficié d’aucune subvention pour le Festival de la Cité, d’aucune concertation pour les gymnases ou les lycées. Bref, en un mot comme en cent, pas un rond pour cette ville qui a le culot de ne pas être à gauche, et tant qu’elle ne sera pas passée sous les fourches caudines du clientélisme socialiste, elle continuera à être la victime du sectarisme départemental.

Merci M.Perez, nous n’aurions pas fait mieux dans cette démonstration! Et comme un cadeau en vaut un autre, nous vous offrons ce vers de Juvénal, Poète latin qui dénonçait les dérives politiques de Rome (comme celles du département?), qui vous sied bien mieux que la « démocratie participative »: « Hoc volo, sic jubéo, sit pro ratione voluntas! », ce qui signifie en bon Français:  » Je le veux, je l’ordonne, que ma volonté tienne lieu de raison!

« Reste à savoir si les Carcassonnais vous permettront accéder à cette utopie?

PIERRE SARCOS ET ISABELLE CHESA : APPERITIF POUR LA DISTRIBUTION DE LEUR TRACT

Conviés par Pierre SARCOS et Isabelle à la permanence de l’ump, les militants et sympathisants qui ont distribué leur tract sur l’ensemble du canton Centre se sont retrouvés pour un appéritif copieux et sympathique.

Pierre SARCOS a tenu à remercier l’ensemble des équipes qui sur les quartiers du centre a fait un « excellent travail de distribution et de tractage »‘.

C’est d’autan plus méritoire qu’en cette période tout ces bénévoles sont très sollicités car il mènent de front et la campagne pour les cantonales et celle des municipales.

Un beau, un bon, un vrai moment de convivialité, en attendant tout le monde l’espère, la victoire pour le 16 Mars.

ABRUTIS D’ELECTEURS ( Sous ce titre l’intégralité de l’article qui est paru sur l’indépendant en page QUILLAN)

l’UMP communique

«Abrutis d’électeurs ! »

Le fait est assez rare pour que nous y revenions ; assez édifiant pour que nous le commentions ; assez stupéfiant pour que nous le décortiquions.

De quoi s’agit-il ?

Lors d’une réunion électorale à Quillan, relatée par l’Indépendant du 4 février, co-présidée par Marcel Raynaud, président du Conseil Général et Eric Andrieu, vice président, secrétaire de la section socialiste de l’Aude, ce dernier a souhaité qu’il n’y ait pas d’électeurs assez « abrutis »pour ne pas élire la candidate socialiste aux cantonales!

Abrutis, vous avez bien compris, cela revient à dire que les électeurs de droite, du centre, d’ailleurs ou apolitiques, tous ceux qui ne votent pas socialiste, sont des « abrutis »! Marcel Raynaud et Eric Andrieu démontrent, s’il le fallait, qu’ils ont une très haute opinion du suffrage universel.

Elus par des électeurs ,-sans doute très intelligents-, et régnant en despotes sur tous les autres, -une belle masse d « abrutis »-,ils peuvent, non seulement imposer un sectarisme que nous ne cessons de dénoncer, mais le faire avec morgue, dédain, arrogance, fatuité et mégalomanie!

Ils sont tellement imbus de leurs personnes, tellement certains de détenir « ad vitam éternam »les rênes du pouvoir départemental, tellement « puissants »pour faire courber les échines, qu’ils se permettent désormais, de vous traiter, vous Audois, d’ « abrutis »

Tout le monde a vu le film intitulé « le Bon, la Brute et le Truand », dans lequel les deux derniers protagonistes cités, trucident tous ceux qui se mettent en travers de leurs chemins ; Mr Andrieu a sans doute adoré, au point semble-t-il d’endosser les habits de ces personnages, et de pratiquer en politique, des méthodes qui consistent à juger et exécuter sommairement ses adversaires, par l’invective ou l’injure. Souhaitons que tous les électeurs d’opposition dégainent aussi vite que lui, mais en utilisant leurs bulletins de vote, bien plus redoutables et efficaces que l’insulte, pour envoyer ce personnage de série B, au cimetière politique des hommes vite oubliés, que personne ne regrette!

REUNION PUBLIQUE AU FOYER DE MAQUENS

Poursuivant sa tournée des hameaux, gérard LARRAT a présenté lors de cette réunion Nacéra SOUADKI, jeune collistière de Maquens , et a demandé à Isabelle CHESA de présenter sa nouvelle délégation.

En plus de la partie vie associative , le Maire sortant a souhaité que cette délégation se complète d’une responsabilité particulière dans la politique de la ville, consacrée spécifiquement aux hameaux

Cette délégation sera chargée , devant le fort développement démographique et urbanistique des hameaux qui entourent Carcassonne, d’anticiper sur les besoins en équipements éducatifs, socio- culturels, associatifs, en équipements publics et sera chargée de mettre en oeuvre la décentralisation des services publics indispensables à la vie des habitants.

Dans une précédente réunion le Maire a déclaré que Carcassonne ce n’est pas des quartiers, plus des hameaux plus la cité, plus la Bastide.

« Carcassonne est une et indivisible » et par conséquent l’ensemble des habitants peu importe leur lieu de résidence, doivent avoir accès avec la même proximité pour tout ce qui concerne leur vie quotidienne.

La FETE du TET

A l’initiative de l’association des anciens d’extrème-orient et de l’union nationale des combattants de l’Aude, la Fête du têt a réunie de nombreux participants autour d’une bonne table typiquement vietnamienne.

La fête du têt marque le premier jour de l’année du calendrier lunaire;

Ces rites célèbrés par les vietnamiens se déroulent entre le 20 janvier et le 19 février.

JEAN PIERRE OLIVIER A LA RENCONTRE DES MAIRES DU CANTON DE SAISSAC

Mardi, Jean Pierre OLIVIER candidat aux élections cantonales sur le canton de SAISSAC, et Isabelle CHESA présidente départementale de l’UMP sont allés à la rencontre des maires du canton.

Après avoir rencontré monsieur Pierre INARD maire de Brousses et Villaret à la mairie de Brousse, ils ont été reçus par monsieur Yves BONNAFOUS maire de Fonties Cabardès, afin de faire le point sur les sujets concernant leurs communes et plus généralement le Canton.

FORMATION A LA TENUE DES BUREAUX DE VOTE

Comme cela avait été fait pour les élections Présidentielles et Législatives, trois sessions de formation sont organisées pour former et informer les militants et sympatisants qui auront la charge les 9 et 16 Mars prochains de présider ou de participer en qualité d’assesseur à la tenue les bureaux de vote.

Les procédures liées au déroulement des opérations électorales sont très précises.

Rigueur et transparence sont nécessaires pour éviter toute contestation.

Vendredi 15 ce sont les personnes qui tiendront les bureaux de votes pour les cantonales des canton Nord et Centre de Carcassonne qui ont été réunies, le Lendemain ce sont les personnes qui seront sur les bureaux des élections municipales de la villes qui ont participées à cette rencontre.

Vendredi prochain à 18h30, une dernière session réunira les personnes qui tiendront les bureaux de vote hors de la commune de Carcassonne, et ceux qui n’auraient pas pu être présente au séances précédentes.